Ascent : vapo portable super stylé

Test et avis sur le vapo portable Ascent
Voir le vaporisateur Ascent en boutique
Voir ce vapo en boutique
 

Avis sur le vaporisateur portable Ascent

Le deuxième vaporisateur portable du constructeur Organicix qui nous a également apporté le Da Vinci. Le Ascent est le vaporisateur le plus hype de 2013 !

Caractéristiques du vapo portable Ascent

Ce n’est pas sans raison que le vaporisateur portable Ascent est très attendu. Ses caractéristiques comprennent un conduit d’air tout en verre, le contrôle de la température (avec un écran LED), des cycles de vaporisation programmables, la possibilité de l’utiliser pendant la charge, 120 minutes de batterie, une double-fonctionnalité (herbe sèche ou huile) et un capteur d’arrêt de mouvement.

Accessoires du vapo portable Ascent

A l’intérieur de la boîte :

– Le Vaporisateur portable Ascent

– Un adaptateur mural pour le chargeur

– Une pochette de transport

– Deux embouts buccaux en verre avec les chambres à air

– Deux pics métalliques / outils

– Grilles en acier inoxydable

– Deux joints en caoutchouc (prévient l’échappement de la vapeur par l’embout buccal)

Le vaporisateur portable Ascent est actuellement disponible en trois modèles : Burl Wood, discret (tout noir) ou cuir crocodile. Une plus grande variété de style sera bientôt disponible. Pour notre revue, nous avons reçu l’édition cuir crocodile – qui ne contient pas de cuir véritable de crocodile mais du cuir bovin pressé dans un modèle de croco. Beaucoup de détails au niveau de l’emballage et de la présentation, ainsi le déballage de l’ Ascent est une expérience agréable en soi.
Le vaporisateur portable Ascent dispose d’un look sophistiqué. Une coque chromée et des bords arrondis sont combinés avec des boutons en caoutchouc et de belles finitions. Au niveau de l’épaisseur on est à peu près à la taille d’un smartphone, l’Ascent est donc facile à transporter dans votre poche ou dans votre sac à main. Il peut se tenir droit, mais n’est pas stable.

Utilisation du vapo portable Ascent

Le bouton marche / arrêt est situé tout en haut, à côté de l’embout en verre rétractable. Le connecteur de chargeur se trouve au bas de l’appareil, à côté de la grille en acier inoxydable – qui agit également comme entrée d’air . Un affichage à LED est positionné sur l’avant, avec une touche plus et moins au sommet et le bouton « Paramètres » situé juste en dessous de l’écran.

Malgré ce qu’on pourrait croire à la vue du nombre limité de boutons et de cadrans, le vaporisateur portable Ascent a plus d’un tour dans son sac. Voici un rapide aperçu sur l’utilisation de base.

Douille céramique vaporisateur portabloe Ascent
Douille céramique vaporisateur portable Ascent

Accéder à la chambre de chauffe de l’herbe est la première chose que vous allez faire , on y parvient par pivotement de la partie inférieure du vaporisateur dans une seule direction. Cela révèle la douille en céramique , et les herbes ou les huiles qui peuvent maintenant y être ajoutées. Bien que je recommande de broyer votre herbe avant l’utilisation, la broyer trop finement peut entraîner la chute des particules les plus petites à travers les trous de ventilation sur le fond, donc leur inhalation par le tube en verre ( qui finira dans votre bouche ). L’insertion d’un écran métallique au fond de la chambre permet d’éviter à l’herbe de passer à travers . Ne compressez pas trop l’herbe non plus car cela va restreindre le flux d’air.

Si vous utilisez des flacons d’huile, il suffit de remplir le récipient en verre, remettre le capuchon en caoutchouc dessus et glisser le flacon dans la chambre de chauffe. Pour l’enlever à nouveau, utilisez la pointe du crochet en métal pour le soulever du compartiment .

Après avoir rabattu la douille et allumé le vaporisateur portable Ascent, l’écran LED affichera une activité et le vaporisateur portable Ascent commencera instantanément à chauffer à la température de la dernière utilisation, ou à une température pré-programmée.

En raison du tube de verre amovible, qui traverse tout l’appareil, et même le centre du dispositif, le nettoyage est relativement facile. Retirer cette pièce intérieure, ainsi que de l’embout en verre (qui se connecte au conduit à vapeur tout en verre) et les plonger dans l’alcool ISO devrait permettre de se débarrasser de la majeure partie de la résine qui a tendance à s’accumuler au cours du temps. Le nettoyage de la douille sera mieux fait à l’aide de cotons-tiges imbibés d’alcool ISO.

Qualité de la vapeur du vapo Ascent

Pour moi, c’est une question de goût. Comme prévu (et espéré) le conduit à vapeur en verre du vaporisateur portable Ascent se révèle être un excellent moyen de conserver le goût de votre herbe. Les premiers résultats (en fonction de la température à laquelle vous l’utilisez) sont chargés de saveur. La température peut être réglée à n’importe quel degré entre 0 (bien que cela ne fonctionne pas en tant que refroidisseur;)) et 430°F (221°C). En ce qui me concerne, 365°F (185°C) est la meilleure température, mais c’est très personnel. Si vous préférez un nuage de vapeur plus épais​, vous aurez envie de monter à une température un peu plus chaude. Au sujet de la densité de la vapeur, le vaporisateur portable Ascent effectue également une belle performance ici, facilement comparable au Solo ou au Pax, mais avec un tirage plus lisse.

L’herbe passé (communément désigné sous le ABV – Déjà Vaporisée) sort joliment et uniformément grillée. Agiter entre les taffes générera plus de saveur, alors assurez-vous d’appliquer la pièce de métal pour le faire.

Facilité d’utilisation du vaporisateur portable Ascent :

Les gens de Organicix ont clairement entendu les commentaires des utilisateurs du DaVinci , et ont réussi à surmonter certains des problèmes mineurs auxquels était en proie (au départ) ce vaporisateur. Il semble ne plus y avoir de problème du tout avec le goût ou l’odeur, principalement en raison des pièces de verre utilisées. En outre, avec les premières versions du DaVinci, la chambre de chauffe était un peu difficile à atteindre, le système de pivotement de l’Ascent résout ce problème. Il y a maintenant un seul bouton d’alimentation, pas de second commutateur pour l’empêcher de chauffer. Quoiqu’il en soit, l’emplacement du bouton d’alimentation devrait déjà éviter cela, donc je ne vois donc ici aucun souci.

Pour retirer l’embout buccal en verre, l’utilisateur doit le saisir avec le bout de ses doigts, voire même avec les ongles. Je n’avais aucun problème le faire, mais je peux concevoir que cela devienne un problème pour ceux qui ont des ongles très courts. En outre , l’ hygiène de cette procédure peut être mise en doute, puisque que le bord de l’embouchure entrera en contact avec les ongles (et la bouche) de l’utilisateur. Maintenant, je me considère comme un maniaque du nettoyage, mais nous avons tous des amis (fondés) dont les ongles ne sont pas exactement bien entretenus, voire jamais nettoyés. Dans ce cas j’y réfléchi à deux fois avant de prendre une latte sur son vapo portable Ascent…

Une des choses que je n’ai pas aimé lors de la première utilisation de ce vaporisateur a été la perte de la vapeur quand il n’est pas en cours d’utilisation. Après avoir pris une taffe, il y aura un peu de vapeur supplémentaire stagnant tout en bas de la douille, et cette vapeur va essayer de s’échapper par le haut. C’est seulement après avoir examiné de plus près le contenu du sac d’accessoires que j’ai découvert que DaVinci a trouvé une solution pour cela : un joint en caoutchouc minuscule qui peut être placé autour de la partie supérieure de l’embout buccal et ainsi éviter toute fuite de vapeur ( et l’odeur ). Une grande trouvaille, si vous voulez mon avis. Garder ce joint éliminera aussi le problème d’hygiène, puisque l’embout buccal sera plus facile à soulever en saisissant la partie en caoutchouc.

Ensuite, il y a les flacons d’huile en verre : je ne sais pas si je les aime beaucoup. Une température plus élevée est nécessaire pour vaporiser correctement votre huile, et le verre semble absorber une grande partie de la chaleur nécessaire pour vaporiser celle-ci. La vapeur qui en résulte est un peu faible, en dépit de l’expérimentation de la vitesse de tirage. Il fonctionne, mais si vaporiser des huiles est votre principale méthode de médication, je vous suggère de rechercher un stylo-vaporisateur, qui sera plus efficace.

Vaporisateur weed portable Ascent
Vaporisateur weed portable Ascent

Durabilité, durée de vie :

Le vaporisateur portable Ascent n’est peut-être pas aussi indestructible que son prédécesseur, mais avec l’embouchure rétractable, il devrait être en mesure de résister à certains excès ( lumière ). Cela dit, l’embout et le conduit à vapeur en verre sont les parties les plus fragiles, et j’ai réussi à briser les deux dans une seule journée. Toutefois, cela est principalement dû à ma maladresse. ( n’essayez pas d’envelopper le joint en caoutchouc autour de la tige sans le sortir d’abord, sinon vous casserez le deuxième tube intérieur. ) Mais oui , le verre peut se casser, et c’est probablement aussi la raison pour laquelle l’Ascent est livré avec une tige et tube supplémentaire. Mon conseil : Commandez quelques pièces de rechange .

Dans l’ensemble, l’ Ascent est un appareil bien construit qui est agréable à tenir en main, et est assez petit pour le transporter dans votre poche. Ce que j’aime aussi, c’est que vous n’avez pas besoin de pièces ou de produits supplémentaires, du moins pas pour une utilisation quotidienne. Avoir l’outil de nettoyage situé sur l’appareil lui-même est un plus qui se distingue par sa simplicité. En effet, il y a trop de vaporisateurs avec lesquels je sens que j’ai besoin de transporter un tas d’accessoires (ou des piles de rechange, comme le MFLB ) qui sont également faciles à oublier. Pas avec l’Ascent : il suffit de prendre le vaporisateur et un peu de matière et vous êtes prêt à partir.

Deux batteries lithium-ion internes peuvent ajouter un peu de poids à ce vaporisateur, mais vous allez vite l’oublier lorsque vous découvrirez la quantité impressionnante de bouffées de vapeur qu’offre l’Ascent. L’ arrêt automatique sensible au mouvement est d’une grande aide dans la préservation de la batterie. Certains tests ont montré que les batteries durent facilement assez longtemps pour plusieurs sessions ( 6-8 à température moyenne ).

Verdict

L’Ascent est-il tout ce qu’il promet d’être ? Je dirais que oui. Il n’est peut-être pas aussi compacte (et discret ) que son principal rival, le Pax, mais il fournit un grand nombre de fonctionnalités supplémentaires – tout en se situant dans la même gamme de prix (249 $). Ajoutez à cela la superbe vie de la batterie et le conduit d’air tout en verre et il devient rapidement évident que les gens de DaVinci ont livré un vaporisateur qui est prêt à retourner l’industrie de la vaporisation.

Voir le vaporisateur Ascent en boutique
Voir ce vapo en boutique

Site du constructeur : davincivaporizer.com (anglais)

D'autres tests de Vapo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *